Vigilance vis à vis des arnaques et des risques de manipulation

Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Les escroqueries au Bitcoin et autres crypto-actifs sont monnaie courante sur le web et les réseaux sociaux malgré la vigilance et les avertissements des acteurs de place et des régulateurs tels que l'Autorité des Marchés Financiers

Pourquoi cette invitation à la vigilance ?

 

Les crypto-actifs attirent des escrocs qui utilisent les mêmes techniques que dans d’autres domaines : fausse promesse, manipulation psychologique, phishing, usurpation d’identité etc. Les propriétés révolutionnaires du Bitcoin et des cryptos dans les transferts sont également à la base de l’intérêt des arnaqueurs : c’est rapide, international, décentralisé et irréversible.

Si vous n'êtes pas à l'aise avec les crypto-actifs, qui présentent des risques propres à leur technologie et leur nature, n'investissez pas et préférez d'autres placements. 

Nous regrettons de voir parfois des personnes s’empresser d’effectuer des achats de crypto sans toujours prendre le temps de connaître et comprendre les tenants et aboutissants des technologies sous-jacentes. Nous conseillons aux acheteurs de veiller à maitriser les fondamentaux de ces technologies et de comprendre la façon dont elles fonctionnent. Cette précaution est importante car les escrocs visent en premier lieu les plus novices et les plus fragiles. 

Coinhouse propose une rubrique dédiée à la connaissance sur ces actifs sur notre site web. 

Comment identifier les arnaques ?

 

Soyez vigilant et essayez de déceler les signaux anormaux. Au moindre doute, ne réalisez pas l’opération.

Voici une liste d’indices qui doivent vous mettre en alerte :

  • Des opérateurs suspects qui vous contactent au sujet de placement ou trading en crypto-actifs  via des réseaux sociaux (TikTok, Snap, Instagram, ..) ou des messageries (Whatsapp, Telegram, Signal,...) sans que vous les connaissiez, ni même que vous les ayez sollicité. 
  • Des emails ou SMS reçus de la part de plateformes crypto que vous ne connaissez pas ou dont l'adresse exacte de l'émetteur est suspecte car ne ressemble pas à l'adresse de la société en question  
  • Des promesses de retour sur investissement stratosphériques (des promesses de rendement fixe sont irréalisables)
  • Des garanties quant au fait que vous n’allez pas perdre d’argent, en d’autres mots “que vous ne risquez rien”
  • Très peu d’information à propos de votre interlocuteur (entreprise, fondateur etc.). Si un interlocuteur vous indique être salarié d'une entreprise crypto (Coinhouse par exemple), vérifiez que son adresse email soit bien celle de la dite entreprise (que vous retrouverez sur le web), vérifier que son numéro de téléphone est cohérent avec celui indiqué sur le site web de l'entreprise. En cas de doute, contactez l'entreprise sur le canal que vous trouvez sur le site internet officiel afin de demander confirmation  
  • Du démarchage commercial par téléphone (c'est actuellement interdit en Europe, sauf pour les acteurs agréés, mentionnées sur le site de l'Autorité des Marchés Financiers)
  • Création d’un sentiment d’urgence « acheter / vendre » maintenant, sinon les cours vont augmenter très vite et vous n’en profiterez pas
  • L'opérateur suspect vous demande de créer un compte sur une plateforme légitime telle que Coinhouse et vous demande ensuite de lui communiquer vos identifiants afin de gérer à votre place; ou bien, celui-ci cherche à prendre à distance le contrôle de votre ordinateur afin de résoudre un problème informatique 
  • Une demande émanant d'un opérateur ou d'une société vous demandant d'envoyer de la crypto à une adresse de portefeuille qu'ils vous fournissent afin de réaliser un placement à fort rendement 
  • Des demandes de virements bancaires vers des comptes hors de France et notamment vers des paradis fiscaux (Malte, Chypre, Gibraltar) ou dans des pays de l’Est de l'Europe. 

Comment se protéger au mieux contre les arnaques ?

  • Allez prendre des informations sur le site officiel de la plateforme telle que Coinhouse : www.coinhouse.com et contactez nous en cas de doute en suivant les instructions sur le site officiel. 
  • Consulter la liste blanche des acteurs enregistrés / agréés par l'Autorité des Marchés Financiers et la liste noire des plateformes non autorisées
  • Ne cliquez pas sur un email ou un lien suspicieux. Faites attention aux tentatives de phishing, aux emails vous invitant à communiquer vos identifiants de connexion, aux SMS douteux. Vérifiez les adresses d'envoi de ces messages et posez vous la question de la légitimité de ces communications non sollicitées.   
  • Recherchez les avis sur le service proposé dans Google
  • Faites attention aux ICO, aux nouveaux projets cryptos notamment mis en avant par des influenceurs sur les réseaux sociaux ou de soit distantes communautés. Coinhouse a écrit un article sur les grandes arnaques.    
  • Trouver les références réglementaires du service : situation géographique du siège social et de la banque
  • Ne jamais communiquer par téléphone son numéro de carte bancaire ou vos identifiants de connexion  
  • Ne faites pas confiance aveuglément à vos interlocuteurs ou à des influenceurs sur des réseaux sociaux (ce sont d’excellents manipulateurs)

Bon à savoir : pour les alertes fraudes, vous pouvez contacter les services publiques : https://lannuaire.service-public.fr/centres-contact/R13147

Quel est le rôle de Coinhouse face à ces arnaques ?

 

Depuis 2014 et historiquement avec la Maison du Bitcoin, nous veillons à partager notre passion et connaissance des crypto-actifs en prônant un développement vertueux et responsable de l'écosystème.

A ce titre, nous sommes membres fondateurs de l'ADAN, l'association professionnelle de référence pour notre secteur.   

Nous continuerons à :

  • Travailler avec les autorités financières telles que l’AMF et l’ACPR à la régulation des crypto-actifs en France et la mise en place de bonnes pratiques
  • Partager les bonnes pratiques au sein des associations de place
  • Répondre aux demandes de nos clients au quotidien avec le sourire

Si vous avez d’autres questions, nous restons à votre disposition !

Du lundi au vendredi : de 9h30 à 18h.

Articles dans cette section

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0
Partager